La kinésithérapie respiratoire  :

 

     La rééducation tient une place prépondérante dans le traitement des affections respiratoires de l’adulte ou de l’enfant (maladies des bronches, du poumon,  de la plèvre, pathologies neuro-respiratoires, chirurgie, maladies dégénératives).

 

 

  --  LE DIAGNOSTIC KINESITHERAPIQUE

     La séance commence par l’analyse de l’attitude générale, l’étude du rythme, du mode respiratoire et des muscles utilisés, l’observation de la couleur des lèvres ou de l’extrémité des doigts. Cette première étape oriente le praticien vers les difficultés du patient et la gravité de la situation. L’écoute des bruits  à distance et  l’auscultation complètent ce diagnostic et permettent au praticien de choisir les techniques de rééducation.

 

  --  LA REEDUCATION

     Désencombrement des voies respiratoires, réentrainement à l’effort, relaxation, éducation posturale, renforcement musculaire, exercices d’expansion thoracique, apprentissage d’un mode respiratoire lent, complet, filé, ou ventilation assistée etc… toutes les techniques de rééducation respiratoire ont pour but de faciliter les échanges gazeux, que ce soit en évacuant les secrétions, en augmentant l’efficacité des mouvements respiratoires ou en renforçant les muscles déficients.